mardi 26 mai 2009

Artracaille du 02-06-09 : Jusqu'à l'absurde

video
Invitée : Léa - flûtiste
Extrait : Arthur Schopenhauer - Le monde comme volonté
et comme représentation

Léa : Fantaisie pastorale hongroise de Doppler - Improvisation
Musique : Folklore de la zone mondiale
Histoire parisienne - Momo au coeur immense
Histoires : Le Concert champêtre - Ingres - Klee
Expos : Steinlen - Trois maîtres du dessin - Les Hybrides 2009

35 commentaires:

Anonyme a dit…

Au fait... à propos de "l'artiste dans la société"
vous avez reçu votre facture de l'organisme
racketteur patenté :
I.R.C.E.C ?
Celui là même qui nous envoi des courriers
malfaisants et nous assure qu'il nous reversera,
notre ticket de rationnement d' 1 € par jour
quand nous serons grabataire,
une "complémentaire-retraite-obligatoire"
qu'atteint même pas le prix d'une boîte de Canigou...

En y réfléchissant...
Vous en connaissez, vous
des artistes qui se soient
mis à la retraite avant de mourir ?

Voilà où ça nous mène,
quand on assimile le travail
d'un artiste à une "carrière"...

ow

roro la momie. a dit…

Ouaip !
Tout à fait et entièrement d'accord avec votre avis que je partage moi-même !
En serponne.
Les enfoirées de complémentaires qui n'sont qu'un racket de plus dans le vaste déploiement de toutes les arnaques avec lesquelles nous sommes sensés cohabiter.
Et qui sont censées nous protéger contre les incertitudes d'not' vie d'merde.
Perso je suis passé au travers des mails de ce filet homologué.
Une chance !
Et que c'est bien vrai que les artistes à la retraite...
Nib dans l'paysage grabataire de c'biau pays qu'aime tant ses vioques.
Se remémorer les quinze-mille crevés d'la canicule.
Carrière, artiste, cherchez l'erreur.
D'ailleurs nous avons une "maison nationale des artistes" !
Sise à Nogent-sur-Marne, une ville bien connue pour ses charmes avariées de vieille tapineuse mondaine.
Ben, dans c'te résidence de luxe, on compte les artistes sur les doigts d'une main.
Une et demie p'têt'.
Le reste des pensionnaires bavochants, pétants et éructants, les ascendants du gratin
local, régional...
Pas des manieurs de pelles, de pioches ou de rateaux.
Que du beau linge même s'il est un peu défraîchit.
Voili.

Éphémère a dit…

Eh, oh, doucement, les deux réfractaires ! Celle qui travaille le bronze, et la pierre... Et l'autre, celui qui s'agite dans ses bandelettes. On a dit l'artiste dans la société... On n'a pas précisé où, exactement. Je ne sais pas comment ça se fait, mais je n'arrive pas vraiment à m'inquiéter pour vous.

Jean

Anonyme a dit…

Mais dites donc Jean-les-bouclettes,
m'inquiète pas pour moi-même, je travaillerai jusqu'à la fin de la fin. Et peut-être même, après aussi... qui sait !

Mais... en effet, je n'avais pas percuté que la "Société" c'était un truc volatil, autour quoi...
Avec tant de définitions, que dedans ou dehors, bien malin celui qui sait où il est !

ow

ps: Robert, dans quelques années, on ira "pensionner" à Nogent-sur-Marne, et on les fera péter les couvercles des mollusques pleine mer, et au frais de l'I.C.E.R.C !

M. a dit…

L'Écailler va ouvrir une annexe à Nogent ? Enfin une bonne nouvelle. S'il pouvait, en plus, remplacer son Graves ordinaire par du Jasnières... Je plaisante. Mais c'est vrai que toutes les occasions de se réjouir sont bonnes à saisir. Quand on pense qu'à la rentrée prochaine, on fouillera les totottes en maternelle, et les cartables en primaire... Mais ne soyons pas trop bégueules : notre néant fait roi a le souci des finances publiques. En conséquence de quoi le matériel existant sera simplement réadapté, les portiques de gymnastique seront équipés de détecteurs de métaux, et y aura plus qu'à courber l'échine, pour passer sans accrocs sous ses fourches caudines. Et à s'imaginer qu'on se balade en sous-bois, une Vénus au bras. "Ce petit Chenin, qui sent la noisette..."

Jean-les-bouclettes

roro la noisette a dit…

Y'a comme un parfum d'forum su' c'blog.
Tante mieux !
Mais non Odile de Wismes, j'n'irions point dans c'mouroir de lusque.
À cotôyer des vieux et des vieilles bourges qui crèvent de s'êt' trop gavés d'foie gras.
J'ai des clichtons dans la tronche que c'est pas possib'.
Un binaire, chuis un binaire.
J'peux vous faire parvenir par la malle-poste le "Fil d'argent", qu'est le fanzine de c't'hospice.
Histoire d'vous arrêter avant qu'vous tombiez dans l'potage de c'bousbir.

Anonyme a dit…

Au fait, le Jasnières, il en reste ?

Décrivez moi, un peu ce goût là, que je ne connais pas.

Faites en un poème, pour voir !

ow

Anonyme a dit…

Non non, on ne s'éloigne pas du sujet, s'il fallait ré envisager une jolie "Société" on replanterait des vignes, on irait écorcher les rochers, en sandales avec notre canif, on en mangerait des mollusques bivalves en regardant la mer, on ferait des poèmes, sans boîtes aux lettres, et l'I.R.C.E.C resterait à marée basse.

ow

M. a dit…

Ce petit Chenin qui sent la noisette, c't'un clin d'oeil qui fait marrer Roro le Merlot (Ponty), mais il a le défaut d'être parfaitement inexact, vu que le Jasnières n'a aucun goût de noisette. Un petit poème ? On ne peut rien vous refuser, Odile...

Il est, en Val de Loire,
Un minuscule terroir,
Quatre kilomètres de long,
Pour soixante-cinq hectares,
Qui donne, les grands soirs,
Le plus doux des poisons.

Si vous broyez du noir,
Prenez un blanc du Loir,
Et, sans modération,
Lichez donc ce vin rare,
Coeur de miel, goût d'espoir,
Arômes fleurs et citron.

Aire des Côteaux du Loir,
Cépage Pineau de Loire,
Chenin d'appellation,
Commune Ruillé-sur-Loir,
Des dieux c'est le nectar,
Jasnières, tel est son nom.

Bon, je reconnais que j'ai déjà été plus en forme... Un p'tit coup d'Jasnières, Jeannot Lapin ?

Jean

P.S. : Odile, il y en a une boutanche au frais, pour quand que vous serez notre invitée...

roro slurp ! a dit…

AAAAAHHHHH !!!!!!
Mon Jean !
Aqueu non, t'es en pleine forme !
Modeste va !
Woui Odile de Wismes, ce grand est un modeste.
Trop.
Pas besoin d'en rajouter.
Mais par cont', l'Jasnières !...
La vache !
Ça pourrait l'faire a'ec des berniques qu'on vient juste de décramponner du rocher.
Qui sort toute fraiche sa tronche de l'onde marine.
Re-la vache !
Chuis sûr que c'picrate divin s'en offusquerait pas.
P'têt'.

M. a dit…

Roro Fine Gueule ! Pour le Jasnières, fromages de chèvre, rillettes ET coquilles Saint-Jacques ! Bien vu, bien... bu.

Jean

Igor Kralik a dit…

Pour OW

Madame.
Malgres tout,vous etes,pour moi, une des plus grandes artistes de notre temts.vos gorilles ....bref,il'y'as pas le mot...vous etes tres pres de la perfection artistique.
Madame, j'ai que a vous dire...merci...que vous etes.

Par contre,comprendraite, je ne peut pas a me mesurait pas a vous dans une launge que j'adore,mais c'est ma cinqueme longue que je parle ,et metrise.

Odile,je vous aime toujours enormement et si il est bien,je dis:
exuse moi Odile
Igor

Igor Kralik a dit…

Pardon.

je oubbie te demander,Odile, si tu est une marquise,ou une contese, ou une vraise princesse?

Tu sais, chez nous c'est essenciele.

roro l'manant a dit…

Majesté suffit !
Mais chez nous, dans c'biau pays on leur z'y raccourcisse le col aux aristos.
Une coutume.
Alors je préfère oublier mon titre.
Question d'pas tenter l'sans-culotte
basique comme c'roro qui nous les gonfle.
Capable de toutes les exactions quand il s'agit de faire le malin.

Pour la Majesté qui s'planque derrière son trône, Roro l'manant.

Anonyme a dit…

Alors si c'est l'essence du ciel !

Bon Igor, nous sommes au XXIè siècle,
et c'est heureux.

(Les descendants de ceux qui y ont échappé
n'oublieront peut-être pas à Nantes, les cinq mille
victimes, hommes, femmes, enfants, noyés en Loire
pour la "baignade nationale", hormis les fusillades et
la guillotine, sur simple dénonciation)


Quant au boulot, j'aime pas trop
la "brosse à reluire" comme dirait Robert.
Si ça vous plaît, ben tant mieux. C'est gentil.
Mais revisiter Brancusi, Giacometti, Henry Moore,
Rodin, Carpeaux, Donatello, Michel-Ange... et là
on parlera des Grands.

Gare au Gorille !

ow

roro l'sans culotte a dit…

(...hormis les fusillades et
la guillotine, sur simple dénonciation).
Ben ça OW, c't'un sport national !
Remis à l'honneur aujourd'hui, par les émules du Maréchal nous voilà !...
Qui a permis l'arrestation et la déportation pendant la dernière des dernières, de...
Combien au fait ?
Et qui autorise aujourd'hui, dans not' biau ghetto, de déporter tous les sans papiers qui sont v'nus vider nos poubelles.
Un renvoi dans leur mouroir...
Vous avez dit crise ?...
Pas dans la délation !

Anonyme a dit…

Et donc,
pas de drapeau, pas de clocher... que des amers.

(Mais j'admirerais toujours la foi des bâtisseurs de cathédrales)

ow

roro le Jacques a dit…

J'abhorre l'ecclésiastique aussi bien que le séculier.
Lorsqu'ils exploitent la crédulité populaire pour affirmer leur pouvoir.
Et les cathédrales, les châteaux, les palais qu'ils soient royaux ou républicains...
Beurk.
Aqueu c'est nous les plus forts et vous, la valetaille, au pied !
Merde !
On peut espérer mieux pour l'humanité.
L'architecture paysanne ouais !
Un p'tit oratoire su' l'plateau d'Millevaches, ouais !
Un lavoir, une fontaine, un moulin...
Une grange sur l'alpage.
C'est utile pour la vie.
Simple de tous les jours.
Enfin, pour les modestes.
Mais toute cette grandiloquence qui fait ding-dong ou pouêt-pouêt chuis total allergique.
Pis faut dire que question beaux-arts...
Bon goût...
Heu...
Un peu lourding Not' Dam' ed Pantruche et l'château d'Versailles.
Particulièrement ce dernier.
Un énorme dégueulis de dorures, de glaces et de marbres.
Bien sûr, y'a du taf d'artisans géniaux, mais ça n'suffit pas pour donner d'la grâce à cette gigantesque pâtisserie.
Sans offense mâme OW.
Par contre et bien que je conchie l'Islam autant que la Chrétienté, les dominants d'ici et de là-bas, la mosquée bleue d'Istanbul...
Est d'une élégance...
Une fumée.
Et s'y poser le prose, les arpions à l'air, le dos appuyé sur une colonne, les yeux là-haut, sous la coupole...
Ç'est décalqué dans ma pauv'tronche de mécréant.
Et c'n'est pas tout d'suite que ce souvenir va s'déchirer.
Et tante mieux pour moué !

M. a dit…

Alors comme ça, Roro les grelots, malgré mon étourdissante démonstration sur les ondes il y a peu, pas l'ombre d'un sentiment pour le chef-d'oeuvre du baroque, l'extase de Sainte-Thérèse d'Avila, pas une pensée pour Le Bernin, nada, rien ? Cette sculpture qui, sans la foi qui soulève des montagnes de marbre, n'aurait jamais vu le jour... Je ne vous cache pas que ça me met l'auréole ravachole de traviole. Je vais vous en coller, moi, des Sagrada Familia, des Sixtine, des Giotto, des Mantegna, des Saint-Jean-Baptiste, des annonciations, des Adam et Eve chassés du paradis, des Piétà... On va voir ce qu'on va voir !

Jean

Anonyme a dit…

Voyez vous ça Jean, comme le Roro est d'un snob !
- la mosquée bleue d'Istanbul...

sans dec...
il aurait des renvois l'Roro...il nous dégueulerait dans les godasses, si on s'garait pas d'côté...

c'est la chaleur, peut être...

Allez Robert, un ptit tour à Chartres, pis si vraiment vous êtes insensible aux vibrations, alors on parlera...heu... des vents...

ow

roro l'vilain a dit…

Y'a à rétorquer à vos propos légèrement déviants.
Nan Jean, va pas enfourcher ta rossinante pour m'accabler de ta science.
Messe, ouais, j'avais zappé la Sagrada.
Impardonnab !
Pis la cathédrale de Chart'...
Ouais, c'est vrai que la nuit, quand alle sort de cette terre pourrite de Beauce, ça le fait.
Pis après ?...
Cela n'm'enlève pas d'la tronche ceux qui se sont faits briller a'ec ces rappels à l'ord' religieux, royal ou républicain.
Et les milliers, millions de trucidés sur lesquels ces édifices,
ces peintures, ces sculptures...
ont éclos.
Faut dire aussi, que pour ce qui concerne les arts plastocs, qu'il y a quand même un certain nombre d'œuvres profanes d'ces époques barbares.
Et que ce sont, de mon point de vue étriqué d'mécréant, les plus...belles ?
Non le terme n'est pas exact, mais j'n'ai pas, à c't'heure encore matinale, mieux en magasin.
Aqueu not Raymond la science préféré pourra certainement développer et remédier à mes insuffisances.
Mais ouais, j'ai comme des nausées lorsque je marche à l'homb' d'une cathédrale ou que mon pauv' regard de vilain s'écrase su' une œuv' religieuse du quattrocento.
Pour dire.

Anonyme a dit…

Il y a quelque chose qui ne vous a
pas plu ? propos "déviants" ?

Peut-être l'évocation
(pardon, c'était incongru ?)
des millier et millier de morts
d'une autre époque, innocents.
Mais c'est vrai,
vous avez raison,
en nombre quantitatif,
de la rigolade,
n'est-ce pas !
(Et puis là, c'était pour la bonne cause :
les dorures.)
La "petite haine" a fait mieux depuis,
son chemin,
c'est vrai.
Plus besoin de faux semblants,
du direct.
Elle court encore...
On la retrouve parfois juste derrière
la bêtise, en embuscade.
Alors on entre de plein pied dans le discours
des gros amalgames,
des confusions,
des raccourcis.
Un scoop :
L'art d'avant hier serait pas... "dégénéré", des fois ?
Vous voyez, à peu près où ça peut mener...

Quant à Jean, je n'aurai pas l'outrecuidance de
l'inviter à "enfourcher ma rossinante" pour vous
"accabler" (de ma science ?)
nan! nan! il est tout à vous ! (sourire)

ow

M. a dit…

Je te rassure, mon Roro, il y a de très belles oeuvres profanes. Il y a même des oeuvres profanes dont le thème est religieux. Les Noces de Cana, par Véronèse, pour n'en citer qu'une. On peut y voir, avec des yeux égrillards, un seigneur emmancher un domestique, et c'est un clébard qui nous donne la clef. Tu m'avoueras que, comme tableau religieux, on fait mieux... Mais je me le mets sous le coude pour mardi en huit.

Jean

roro la mistouf'. a dit…

Ben ouais mon Jean.
Chais bien que t'as d'la réserve...
Et que j'en suis très heureux !
Aqueu si.
A'ec toué, on se sent moins con.
Et ça, c't'une vraie performance !

roro la rayure a dit…

Non, ce n'est pas de la rigolade.
Un mort ou dix-mille, pour moi,
le nombre ne fait pas de différence
ou la différence.
Mais il n'y a pas hélas que ceux-ci
à déplorer.
Je veux évoquer ici les noyés de la Loire.
Et non plus que l'art d'hier soit dégénéré.
Mais j'ai le droit de ne pas l'aimer et même de le détester.
Aussi n'est-il pas absolument
nécessaire de m'attribuer des "pensées"qui ne sont pas les miennes pour la commodité d'une justification qui n'a pas
tout à fait lieu d'être.
Merde, j'cause comme un traité de "savoir vivre".
Mais il y a des "choses" sur lesquelles nous n'arriverons jamais à un consensus.
Alors, brisons là.

pat la rousse a dit…

J'avais juste envie de dire - a propos de vent, que l'IRCEC, par "malle poste recommandée" s'il vous plaît, pousse le vice a demander si je mérite vraiment ma retraite et m'assure de poursuites si je ne me dénonce pas avant la fin du mois !!!!

mcb a dit…

c'est-y pas le nouveau blog de la mda ?
on cause, on polémique sur les cathédrales(Roro est sur la frontière, pas clair...)
si hautes qu'elles me font immanquablement penser à tous ces bâtisseurs exécutants qui sont tombés des échafaudages, les grosses taches que ça devait faire sur les parvis,
vite effacées, merci Mr Propre. Raison d'état...raison de foi...

Jean, tes demi-alexandrins avinés sont dignes du Jasnières, sans connaître, perso, mais rien que de Loire, mes papilles se réveillent, heu, 16h31...trop tôt pour l'apéro ?

Vos messages précèdent l'émission, surprenant quand on les lit après avoir écouté cette charmante flutiste qui improvise en direct, beau cadeau ! elle devrait s'acoquiner avec des jazzeux, pas besoin de diplôme et ça vit, cette musique.

Bonjour Ow, je serais bien aise de voir votre prochaine expo, si pas trop loin de chez moi, ou à Babylone, je pourrais toucher avec les yeux, mais plus près que sur un site, ce serait bien mieux.

La bise à l'équipe et gardez la forme.

patdumez a dit…

Heu c'est pas bien syncro tout ça !? Démarrer les comm ... un 28 mai 2009 à 10:16 ! alors que le sujet existe depuis ! aujourd'hui , ...
Mais bon ! de quoi je me mèle ! hein ! et qui s'en soucis ...

ET une plus importante question : j'ai de la pub (2 fenêtres pop up en l'occurrence, qui s'ouvrent dès que j'accède au blog Artracaille l'émission ?????)
J'aime pas bien ! surtout qu'on est tous assez d'accord la dessus. question : Y'a que moi ????
a vous lire

M. a dit…

Salut la rousse,

Impossible techniquement de faire autrement que de descendre d'un étage les commentaires postés sur l'en-tête de l'émission. Sauf à les effacer... Il faudrait se limiter à commenter sur les émissions, mais ça ne me parait pas si grave. Quant aux pop-up intempestifs, plus embêtants, j'ai les mêmes, malgré un paramétrage de mon navigateur qui les interdit. Je vais voir si on peut contourner cette chierie en versant une obole à l'hébergeur soi-disant gratos...

Jean

roro l'dévarillé a dit…

Aqueu pour en revenir, on en revient toujours, si que je vous l'dis, à not' invitée musicienne...
V's'avez entendu son rire ?
Aux éclats !
On en était tout s'coué a'ec les aminches.
Faut dire que c'n'est pas tout à fait ordinaire.
Mais sûrement un signe de bonne santé.
Pis le son d'la flûte...
Ça le fait.
On a été gâté.
Et l'truc, car y'en a un, c'est de ne rien prévoir, de ne rien préparer a'ec l'invité(e).
Mieux encore de l'rencontrer, d'la rencontrer dans un rade, et comme ça, par accident, à l'écoute d'une remarque, d'une plaisanterie s'dire que merde, y'a un truc qui s'passe.
Alors on s'invite.
Et on fait une super émission.
Je rassure les pros d'la radio, not' but n'est pas de les singer.
Nous sommes des amateurs et fiers de l'être.
Aqueu si.
Et on se bat d'l'audience, de l'audimat, on s'amuse.
Sérieusement.
Avec des invité(e)s pochette surprise.
Comme Léa, vingt-quatre ans avoués...
Chuis dubitatif qu'alle revendique ce presque quart de sièc'.
M'enfin, là aussi on s'en bat.
Alle nous a permis d'écouter une respiration différente.
Merci Léa.
Et p't'êt' à bientôt pour encore causer dans l'poste et nous servir un air de flûte.

enfer et damnation a dit…

je monte d'un étage :
é o du bateau... les artistos,
vous savez la hauteur des superbes bronzes de ces dames ?

roro nano-mètre a dit…

Ben non, on le saura c'souèr !
Aqueu quand on aura biglé les choses.
Donc à bientôt pour de nouvelles aventures centimétriques !

roro l'broussard a dit…

La hauteur des bronzes varie de 12 à cinquante centimètres de hauteur.
Il y en a des plus petits, mais c'est anecdotique.
Très fines fontes malgré le moyens
très rudimentaires mis en œuvre.
Et un résultat...
Des patines magnifiques, parfois polychromes, une ciselure farpaite.
Brèfle, ça plane pour moi.
Et vivement que je me tire là-bas.
Au Burkina.
Qui semb' un p'tit paradis pour les rapinos qu'ont l'envie de s'bouger l'prose.
Aqueu, qu'y'a des chiards qu'il paraît qu'ça le fait.

Anonyme a dit…

Exploiter amicalement le travail des plus démunis,
un voyage d'agrément, un beau geste vers l'humanité.
" Deux heures à perdre"
Albert Dupontel

roro l'intrigue a dit…

Hé joyeux anonyme, d'quoi tu causes exactement ?
Le blabla est total énigmatique en toc.
Voili que cela me rappelle un forum ousque l'anonymat...
Faisait son trou.
Il ne suffit pas d'aligner des phrases pour faire joli, mais qu'elles expriment quelque chose de compréhensib'.
Woui ?
Non ?