mardi 29 septembre 2009

Artracaille du 13-10-09 : Le diamant dans la main


Invité : Gilles Bonotaux - auteur-illustrateur jeunesse
Extrait : Le diamant dans la main - Le génie de l'illusion
Musique : June Madrona - Tony Allen - Miro - Zaza Fournier -
Alela Diane & Alina Hardin
Histoires : Gustave Doré - Jean-Baptiste Platel
(et la grande grève des boutonniers de l'Oise en 1909)

Expos : Tiffany - August Sander

9 commentaires:

roro la fêlure a dit…

Aqueu que not' auditrice préférée qui s'agite dans l'Gard-à-vous ne s'inquiète pas pour not' santé !
Surtout pas !
Mais que pour la rassurer, on peut rêver, tout va très bien mâme la Marquise des Anges.
Un incident, une bêtise, un animateur qu'a pas assuré l'émission qui précède la not' et à qui on avait laissé le CD d'une ancienne causerie qu'il n'a pas inséré dans l'fourbis technique because son absence du théât' des opérations pas particulièrement spéciales mais néanmoins.
Puf.
Asque mon esssplication est limpide
comme l'eau cristalline qui sourd d'une enfractuosité d'roche pyrénéenne ?
S'pas Raymond ?
A'ec une berbis qui broute à son pied bot.
Mais qu'est-ce que je cause là ?
Je m'égare d'à vous encore.
Alors repos !
Faut dire qu'a'ec trois grands pôpas ratatinés dans les deux dernières, dernières, me reste un fond d'culotte militaire.
Hu ! Hu !

JYM a dit…

Raymond la science veut bien qu'à partir de pas plus tard que maintenant, tu l'appelles Ramuntcho lapin.
Hu ! Hu !

Jeannot Ramuntcho

Dans sa cabane couronnée
Par les massifs des Pyrénées
...

Ramuntcho lapin a dit…

Ben ouais !
J'veux ben m'appeler
Ramuntcho lapin.
C'est rigolo.
Et pas s.....d.
Pour les yeux chassieux
qui peuvent se patafioler
sur ces lignes douteuses.
M'enfin bon.
Toujours point d'news de
not' auditrice provinciale.
Faudrait qu'alle graisse
la chaîne de son ordinateur
à pédales.
De telle manière qu'alle
puisse lire ces textes, ces textes...
Qu'alle puisse les lire.

Ramuntcho lapin,
le roi de la montagne !
Aqueu si !

la môme d'en bas a dit…

toujours là, je ne vous lâcherai pas la g...feuille...bref, je vois d'ici l'air pincé de Monseigneur
et Ratmuntcho,
ça sort d'où ce nom? j'ai pas été aux mêmes écoles que vous (quoique, si on fouille un peu...).

une semaine d'absence, ça se fait pas, faut des excuses, là,

on les attend toujours, fiers qu'y sont, ces nanars,
au fait, oui j'ai vaguement entendu une histoire de pédales (oh, Roro ... t'es pas le poteau de qui-vous-savez neveu de qui-vous-savez, des fois ? fais gaffe par les temps qui courent, le moyen-âge n'est pas loin)
pis je savais qu'il n'y aurait pas démission, heu, justement, démission, nous y voilà : pour aller bâfrer (et hop! 10 kg) à la table des grands,
se prennent donc euz'aussi pour des grands, c'est que depuis quelques temps y nous prennent de haut, on cause plus à tout l'monde chez ces gens-là ;
pis si c'est pour nous balancer des anciennes causeries, on aurait trop peur de s'entendre, par hasard,
ça nous a fait des vacances.

Je reprends vos lignes...d'abord, c'est quiqui écrit, là ? vous jouez aux lapins maintenant, ça commence à dégénérer grave sur le gazon d'artracaille, va falloir sortir les nettoyeurs haute pression, ces bêtes-là ça se reproduit plus vite que la Tramontane qui balaye les Pyrénées , si vous folâtrez, pensez à inviter qui-vous-savez.
Une semaine sans une bafouille de la marquise d'en bas (va falloir arrêter la plaisanterie, Monseigneur Gaillot) ça vous a aussi fait des vacances, alors, pleurez pas hypocritement.
Tiens, oui, j'y reviens, les 3 bafouilles d'au dessus, je n'y comprends rien, y a que de la prose de Roro là-dedans, ou alors vous déteignez l'un sur l'autre...encore une histoire de lapins? bon, on va vous laisser vous reproduire entre vous.
Mesdames, éloignez les enfants du poste, les libertaires j'vous l'avait dit, c'est que des tordus

au fait, l'était bien le Chartreux (encore un qui porte une robe)

la seule qui ose encore écrire aux crayonneux

patdumez a dit…

La belle occasion ?
Pas franchement le temps de partager avec vous les déjeuners sur l'herbe et batifoler avec une joyeuse bande de grandes oreilles !
qui aiment les rendez vous de 5heure.
V'la que les prédateurs font la sélection.
La maison des artistes m'annonce que : puisque j'ai une adresse (pratique) en hollande ... mon activité artistique en France s'arrête là !
Je ne ferais désormais plus partie de leur petits papiers.
Tous mes "clients" sont français, je paye mes impôts à l'État français !
Après quelques palabres ... le secrétariat me dit de me retourner vers le ministère des impôts pour savoir : ou et comment je dois exister et accessoirement faire mon métier !

Heu z'avez dit quoi ??? artiste ??? ...
No comment c'est finalement une belle occasion pour foutre le camps de ce système.

salut à vous - pat

ramuntcho a dit…

De quoi, de quoi !
Qu'asqu'à cause la provinciale ?
Si nous sommes hermétiques en toc, alle ne dépare pas en not'compagnie.
M'enfin alle respire encore.
Not' audimat est sauvé !
Pour toi Pat, chuis bien heureux que tu dégages de la MDA.
Je me sens moins seul.
Que moi-même en serponne j'ai rendu les clefs d'ce bousbir.
Et que depuis je m'sens comme une plume.
Heu...
De quatre-vingt-deux kilos.
Quand que tu passes par Pantruche et qu'tu viens causer dans l'poste ?
Des polders et du fromage hollandais.
Sans oublier la bière et le genièvre.
Accessoirement d'art.
Pour qu'not' émission ne r'semble pas trop à celle de Petitrenaud.

Ramuntcho.

patdumez a dit…

L'Edam c'est pour le Ministère ...
un cadeau d'adieu disons héhé

la d'en-bas a dit…

c'est qui, Petitrenaud ?
Radmuntcho petitlapin peut-il nous le dire ?

pas encore eu la tête d'écouter la dernière, pour CREER, me faut du silence, excusez du peu...

à la prochaine !

la scribouilleuse de service

ramuntcho lapin a dit…

Petitrenaud est un chef qui a une émission de bouffe sur la 5.
Le Dimanche matin de douze heures à douze heures trente-cinq.
Voili.
L'artiste provinciale va pouvoir raccrocher les wagons et se mettre à
l'heure de notre prestigieuse capitale.
En écoutant surtout un peu plus assidument notre non moins prestigieuse émission à l'audimat
pléthorique.
Nous n'avons pas encore les derniers chiffres du CSA, mais tout laisse supposer que nous allons l'exploser.
A'ec un auditeur de plus !
Ce qui va gonfler l'indice de un !
Pour atteindre avec une rapidité stupéfiante le chiffre absolument invraisemblable de deux auditeurs.
Alors quand j'écris pléthorique, je pèse le terme.
Enfin, je crois, il me semble, peut-être, à ce qu'il paraît.
Heu...
Satisfaite ?

Ramuntcho Lapin-chasseur de papillons.